Maladie-Crohn.net
Partager
Partager
Partager

Le traitement de la maladie de Crohn

Parce que les causes de la maladie de Crohn demeurent inconnues, difficile de mettre en place un traitement permettant de guérir cette pathologie. Toutefois, il est possible de réduire la souffrance du patient en limitant l'inflammation grâce à une prise de médicaments.

Un traitement médical lourd mais généralement efficace

Parce que les malades de Crohn passent par diverses phases de la maladie, il est capital qu'ils fassent l'objet d'un suivi personnalisé par un médecin. Ce dernier aura alors la lourde tâche de trouver le traitement médical le plus efficace, pour chaque cas particulier, en prenant en compte qu'il faut limiter les symptômes de la maladie quand celle-ci est en phase de poussée mais aussi rendre les rechutes moins douloureuses en phase de rémission.

Pour cela, le médecin a principalement quatre types de médicaments qu'il peut prescrire :

  • les aminosalicylés : ils sont très utiles lors des poussées légères en raison de leur bonne action anti-inflammatoire. Plus anciens médicaments à être utilisés pour le traitement des maladies inflammatoires chroniques intestinales, ils restent aujourd'hui indispensables pour soigner les patients. Le plus connu des aminosalicylés est le 5-ASA.

  • les corticoïdes : utilisés lors des poussées moyennes et sévères, ils ont vocation à réduire les symptômes de la maladie de Crohn jusqu'au retour à la phase de rémission. Toutefois, certains patients ne peuvent être sevrés de leur corticothérapie avant que l'on observe le retour des symptômes de la pathologie. Un traitement complémentaire est alors indispensable.

  • les immunosuppresseurs : initialement considéré comme un traitement complémentaire aux corticoïdes, le recours aux immunosuppresseurs semble aujourd'hui devenu la norme puisque 56% des patients sont traités avec ces molécules. Les immunosuppresseurs sont particulièrement utiles pour les poussées sévères

  • les anti-TNF : ils ont révolutionné la vie des patients atteints de maladies inflammatoires chroniques intestinales. En effet, ces médicaments dont les deux plus efficaces sont l'Infliximab et l'Adalimumab intègrent la micro-protéine cytokine TNF-alpha qui déclenche la réaction immunitaire à l'origine de la maladie de Crohn. Ainsi, grâce à leur action rapide, ils améliorent la qualité de vie des malades

Un recours de moins en moins fréquent à la chirurgie ?

Si l'on remonte quelques années en arrière, les actes chirurgicaux étaient beaucoup plus nombreux pour aider les patients de la maladie de Crohn.

Néanmoins, avec les progrès de la médecine et le développement des anti-TNF, il est de plus en plus rare que le personnel médical ait recours à la chirurgie, cette dernière restant l'ultime solution pour soigner des patients qui n'ont pas été " réceptifs " aux traitements thérapeutiques.

Aussi, si les traitements médicaux se révèlent inefficaces chez certains malades de Crohn, une intervention chirurgicale reste possible et visera à retirer les lésions inflammatoires. L'opération consistera donc à l'ablation du côlon (colectomie totale) ou du rectum et d'une grande partie du côlon (proctocolectomie) et sera suivie d'une suture permettant de relier les parties saines et non lésées.

Mentions légales - webmaster (at) maladie-crohn.net
Maladie-Crohn.net 2016